Caprion

Accélérer la médecine personnalisée™

Nouvelle

Caprion et Ecopia réalisent leur regroupement et annoncent la clôture d’un placement privé de 45 millions de dollars: Nouvelle entité appelée Thallion Pharmaceutiques Inc. Caprion protéomique est lancé.

Thallion

Montréal, le 13 mars 2007 - Ecopia BioSciences Inc. (TSX : EIA) (« Ecopia ») et Pharmaceutique Caprion Inc., société fermée, (« Caprion ») ont annoncé que plus tôt aujourd'hui, la Cour supérieure du Québec a approuvé l'arrangement (l'« arrangement ») visant la fusion d'Ecopia et de Caprion afin de former une nouvelle société devant s'appeler Thallion Pharmaceutiques Inc. (« Thallion ») par suite de l'approbation de l'opération donnée hier par les actionnaires respectifs d'Ecopia et de Caprion.

Thallion a également annoncé qu'elle a réalisé la clôture d'un financement par actions par voie de placement privé de 180 millions d'unités de Thallion (« unités ») moyennant un produit brut total de 45 millions de dollars. Chaque unité sera émise au prix de 0,25 $ et sera composée d'une action ordinaire de Thallion et d'un demi-bon de souscription d'action de Thallion. Chaque bon de souscription entier habilitera son porteur à souscrire une action ordinaire de Thallion au prix de 0,375 $ dans les 36 mois suivant la date de son émission, sous réserve de rajustements aux termes du regroupement des actions ordinaires de Thallion dans le cadre de l'arrangement.


Conformément aux modalités de l'arrangement :

  • à compter de 23 h 55 le 13 mars 2007, Caprion transférera à une société en nom collectif dont Caprion est indirectement propriétaire exclusif les biens et actifs relatifs à l'unité d'exploitation de la plate-forme technologique exclusive de protéomique connue sous la dénomination Caprion protéomique, qui comprend la plate-forme technologique CellCarta;
  • à compter de 18 h le 14 mars 2007, Ecopia et Caprion fusionneront afin de former Thallion conformément aux modalités annoncées précédemment;
  • à compter de 18 h 15 le 14 mars 2007, les unités que Thallion doit émettre conformément aux modalités précédemment annoncées du financement par actions seront émises; et
  • à compter de 18 h 20 le 14 mars 2007, toutes les actions ordinaires de Thallion qui seront alors en circulation seront regroupées à raison d'une action ordinaire post-regroupement contre chaque tranche de dix actions ordinaires pré-regroupement.

Il est prévu que les actions ordinaires de Thallion commenceront à être négociées à la Bourse de Toronto après regroupement sous le nom de Thallion et le symbole boursier    « TLN » à l'ouverture de la séance le 15 mars 2007.

Les administrateurs initiaux de Thallion seront François Legault, Dr Gervais Dionne, Lloyd M. Segal, Michael Tarnow, Dre Sylvie Grégoire, Roberto Bellini et Franklin Berger. Le conseil d'administration de Thallion a l'intention de recruter deux nouveaux membres indépendants d'ici la fin de l'année. Lloyd M. Segal, actuel président et chef de la direction de Caprion, sera le chef de la direction de Thallion. Pierre Falardeau, actuel président et chef de la direction d'Ecopia, sera le chef d'exploitation de Thallion. Michael Singer, actuel chef des finances de Caprion, sera le chef des finances de Thallion, et Anne-Marie Guertin, actuelle vice-présidente, finances, d'Ecopia sera vice-présidente, finances de Thallion.

LES TITRES OFFERTS N'ONT PAS ÉTÉ NI NE SERONT INSCRITS EN VERTU DE LA LOI DES ÉTATS-UNIS INTITULÉE SECURITIES ACT OF 1933, EN SA VERSION MODIFIÉE, ET ILS NE PEUVENT DONC PAS ÊTRE OFFERTS NI VENDUS AUX ÉTATS-UNIS À DÉFAUT D'INSCRIPTION OU D'UNE DISPENSE APPLICABLE DES EXIGENCES D'INSCRIPTION. LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ DE PRESSE NE CONSTITUE PAS UNE OFFRE DE VENDRE NI UNE SOLLICITATION D'UNE OFFRE D'ACHETER DES TITRES ET AUCUN TITRE NE SERA VENDU DANS QUELQUE ÉTAT OÙ UNE TELLE OFFRE, SOLLICITATION OU VENTE SERAIT ILLÉGALE.

À propos d'Ecopia
Ecopia découvre de nouveaux traitements contre le cancer à partir de microorganismes, qui représentent l'une des sources les plus riches en médicaments. La Société concentre présentement ses efforts à l'avancement de son composé le plus important, ECO-4601, à travers les différents stades de son essai clinique de Phase I. ECO-4601 est une nouvelle molécule de petit poids moléculaire qui possède un double mécanisme d'action. Non seulement le composé inhibe les voies de signalisation RAS-MAPK (Mitogen-Activated Protein Kinases) à un point stratégique, il se lie également de manière sélective au récepteur périphérique aux benzodiazépines (PBR), un récepteur surexprimé dans un grand nombre de cellules cancéreuses. Grâce à sa double activité, le composé se positionne comme un nouveau médicament candidat anticancéreux dont la manière de cibler est unique en son genre. Tout comme des chimiothérapies bien connues telles la doxorubicine et la mitomycine C, ECO-4601 provient d'un microorganisme non-pathogène. Toutefois, contrairement à ces médicaments qui furent découverts il y a de cela des décennies, ECO-4601, qui provient de la plate-forme de découverte unique à Ecopia, la technologie DECIPHER®, représente une nouvelle classe chimique à partir de laquelle plusieurs analogues sont synthétisés.
Les actions ordinaires d'Ecopia sont inscrites à la Bourse de Toronto (symbole : EIA).

À propos de Caprion
Pharmaceutique Caprion Inc. est une société de biotechnologie au stade clinique qui met au point des produits pharmaceutiques dans les domaines des maladies infectieuses et de l'oncologie. Les programmes de Caprion ayant atteint le stade clinique comprennent Shigamabs®, produit pour le traitement des infections bactériennes E. coli productrices de shigatoxines, et CAP 232, substance thérapeutique ciblée ayant une efficacité potentielle dans de nombreuses applications en oncologie. CellCartaMD, technologie exclusive de protéomique de Caprion, lui fournit un moyen efficace d'identifier de nouvelles cibles médicamenteuses, de prédire quels agents thérapeutiques pourraient se révéler plus sécuritaires et efficaces et, dans certains cas, d'identifier les patients les plus susceptibles de bénéficier de traitements particuliers.

Déclarations de nature prospective
Certaines déclarations dans le présent communiqué de presse qui ne se rapportent pas exclusivement à des faits historiques d'Ecopia, constituent des déclarations de nature prospective. Ces déclarations se rapportent à des événements futurs ou au rendement futur de la société. À moins qu'elles ne se rapportent à des faits historiques, toutes les déclarations sont de nature prospective. On reconnaît souvent la nature prospective des déclarations à l'emploi des verbes « pouvoir », « prévoir », « planifier », « croire », « estimer » et « continuer » conjugués au futur et au conditionnel, et à l'emploi de termes comme « potentiel » et « cible » et d'autres termes comparables, y compris dans leur forme négative. Ces déclarations ne sont que des prévisions. Le présent communiqué de presse peut également renfermer des énoncés prospectifs émanant de sources sectorielles de tierces parties. Rien ne garantit que les plans, les intentions ou les attentes qui sous-tendent ces énoncés prospectifs se matérialiseront et le lecteur est donc prié de ne pas s'y fier outre mesure. De par leur nature, les énoncés prospectifs supposent de nombreuses hypothèses, des risques et des incertitudes connus et inconnus, tant généraux que spécifiques, de sorte que les prévisions, projections et autres énoncés prospectifs pourraient ne pas se matérialiser et que les résultats ou événements réels pourraient différer sensiblement de ceux attendus dans ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives dans le présent communiqué de presse ne valent qu'en date du présent communiqué de presse et comprennent notamment des énoncés relatifs i) au regroupement éventuel d'Ecopia et de Caprion; ii) au placement privé éventuel de titres de la société issue de la fusion; iii) à la capacité de réunir éventuellement des capitaux pour le financement des activités de recherche et de développement de la société; iv) à la conclusion heureuse et en temps opportun des études cliniques; v) à la poursuite des essais cliniques aux États-Unis; vi) au potentiel d'ECO-4601 en tant que chimiothérapie contre les tumeurs cérébrales primaires; vii) au potentiel d'ECO-4601 pour le traitement des cancers du sein, de la prostate, du colon, du poumon et de l'ovaire; viii) à la formulation d'un composé ECO-4601 de deuxième génération; ix) à la formulation d'un composé candidat apparenté qui n'est pas un ECO-4601 en vue d'un autre dépôt auprès des autorités de réglementation; x) à l'octroi par le United States Patent and Trademark Office d'un brevet visant ECO 4601 et fondé sur l'Avis d'acceptation de la société; et xi) aux bénéfices tirés de la levée d'options d'exclusivité sur des droits de brevets sous licence qui peuvent dépendre d'un certain nombre de suppositions à propos d'événements futurs et qui supposent, par conséquent, un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont bon nombre échappent au contrôle d'Ecopia. Les résultats réels pourraient donc différer sensiblement des attentes exprimées par la société et dépendent de nombreux facteurs, notamment i) la possibilité de ne pas remplir toutes les conditions de clôture suspensives à la réalisation du regroupement d'Ecopia et de Caprion; ii) la capacité d'Ecopia de réunir suffisamment de capitaux aux fins du placement privé projeté; iii) les risques liés à l'intégration des acquisitions; iv) la possibilité de retards dans l'approbation des patients de l'essai clinique de phase I; v) les incertitudes de nature scientifique quant à la corrélation entre les données précliniques animales et les données cliniques chez l'homme; vi) l'innocuité et l'efficacité d'ECO 4601 en tant que traitement anticancéreux; vii) la progression et la conclusion de l'étude de phase I dans les délais impartis; viii) le retrait d'un Avis d'acceptation du United States Patent and Trademark Office; ix) les incertitudes liées aux procédures entourant la réglementation du développement de médicaments; x) la capacité de la société de financer ses opérations futures compte tenu de l'absence de revenus d'exploitation dans les années à venir; et xi) la conjoncture économique en général. Les risques et incertitudes auxquels la société est confrontée sont plus amplement décrits dans le rapport de gestion de la direction d'Ecopia pour l'exercice 2006 et dans sa notice annuelle 2006 dont on peut obtenir copie au www.sedar.com. À moins que la loi ne l'y oblige, Ecopia ne prend pas l'engagement et décline toute obligation de mettre à jour ou de revoir ses déclarations prospectives ou quelque information de nature prospective, notamment par suite de nouveaux renseignements, de faits nouveaux ou d'événements futurs.

Pour de plus amples renseignements

Michael Singer, CGA
Vice-président, chef des finances
Pharmaceutique Caprion Inc.
7150, boul. Alexander-Fleming
Montréal (Québec) H4S 2C8
Ligne directe : 514-940-3610
Télécopieur : 514-336-2343
msinger@caprion.com

Retour à la liste des communiqués